• Accueil
  • /
  • Formation
  • /
  • L'École de la Voie intérieure

Une école internationale

L’École de la Voie intérieure est née en 1988. Elle s’est développée rapidement grâce au charisme particulier de Vlady Stévanovitch, à son enthousiasme communicatif et à la nature de son enseignement, adapté à l’esprit occidental et exempt de toute approche théorique, de toute interprétation.

Grâce aussi à l’engagement de quelques-uns comme Michèle Stévanovitch, Pierre Boogaerts et Nicole Renson, puis d’autres qui ont suivi, de plus en plus nombreux, l’École existe aujourd’hui dans plus de 15 pays : Belgique, Québec, France, Suisse, Grèce, Italie, Portugal, Royaume-Uni, Croatie, Espagne, Inde… Elle est dirigée par Michèle Stévanovitch et compte 4 formateurs d’enseignants, 8 professeurs délégués à la formation personnelle en Europe, plus de 280 enseignants et quelque 8 000 élèves dans le monde.

Son siège social est le Centre International Vlady Stévanovitch, situé en France.

Une école internationale

Quatre centres de formation

Dirigés chacun par un formateur de l’École de la Voie intérieure, quatre Centres Vlady Stévanovitch assurent la formation des enseignants qui, à leur tour, guident des élèves dans leur apprentissage de l’Art du Chi. Nommés par Vlady Stévanovitch, les formateurs ont tous travaillé de près avec lui pendant de nombreuses années. Même si la mission première de ces centres est de former des enseignants, ils sont ouverts à tous. S’y côtoient stagiaires débutants, pratiquants avancés, candidats à l’enseignement et professeurs d’expérience.

Quatre centres de formation

En terre québécoise depuis 1992

Au Québec, c’est dès 1985 que Nicole Renson propage l’enseignement de Vlady Stévanovitch à Montréal. Bientôt rejoint par Pierre Boogaerts, ils forment, avec le concours de Vlady Stévanovitch, les premiers élèves, puis enseignants, de l’Art du Chi au Québec. C’est sous l’impulsion de Nicole Renson et de Pierre Boogaerts que voit le jour, en 1992, la section québécoise de l’École de la Voie intérieure, une association sans but lucratif regroupant principalement les enseignants et ceux qui suivent la formation pour le devenir.  

Toujours enseignants actifs, Léon Bernier, Linda Bohamed, Yvan Desautels, Pierre Lambert, Lucie Lapointe, Guy Lécuyer, Inès Périlleux, Jocelyne Marcoux… furent les premiers d’un groupe qui, aujourd’hui, compte quelque 35 enseignants au Québec. 

L’École est financée par les cotisations des membres et par les activités que l’École organise. Les élèves qui le désirent peuvent y adhérer : ils manifestent ainsi leur soutien à la diffusion de l’enseignement tout en bénéficiant de certains avantages, notamment une réduction du coût des stages donnés au Centre Pierre Boogaerts.

Son siège social est le Centre Pierre Boogaerts (Centre Vlady Stévanovitch – Québec), situé à Ulverton, en Estrie.

En terre québécoise depuis 1992
  • LE TAI JI QUAN DE LA VOIE INTÉRIEURE

    Dans la vaste panoplie des arts martiaux chinois, le Tai Ji Quan figure parmi les arts de combat de la Voie interne. Il est difficile de définir les arts martiaux pour qui n’est pas un Oriental. En réduisant tout à des dimensions bien loin de l'essentiel, on pourrait dire que la Voie externe est celle de la recherche de l'efficacité à tout prix, le but immédiat étant la maîtrise de l’adversaire, alors que la Voie interne est celle de l'intégration dans l'ordre de la nature : c'est le non-agir, le non-affrontement, le but étant la maîtrise de soi.

  • UNE ÉCOLE, UN LOGO, UNE SIGNATURE



    Un logo signe toutes nos communications : un poing martial qui se transforme en main ouverte. Cette main est à l’écoute du Chi, à l’écoute de la Vie. Elle symbolise notre façon de nous ouvrir à l’énergie vitale, fondement même et caractéristique indissociable de l'École de la Voie intérieure. 


    Notre signature, elle, rend hommage à Vlady Stévanovitch qui, en plaçant le Chi au coeur de son enseignement, a marqué profondément la pratique du Tai Ji Quan tout autant que les techniques énergétiques qu’il nous a transmises.